La Médecine Fondée sur les Preuves

Terminologie

Le terme approprié en français ne fait pas encore pleinement consensus pour traduire le concept de “Evidence Based Medicine“. La littérature scientifique parle majoritairement de “médecine fondée sur les preuves”, mais on peut aussi trouver cette notion sous les termes de “médecine fondée sur les données probantes” ou de “médecine factuelle”.

Définition

La médecine fondée sur les preuves est « l’utilisation consciencieuse, explicite, judicieuse et raisonnable des meilleures données probantes actuelles dans la prise de décisions concernant les soins pour un patient donné. Elle intègre l’expérience clinique et les valeurs des patients avec les meilleures informations de recherche disponibles. Il s’agit d’un mouvement qui vise à accroître l’utilisation de la recherche clinique dans la prise de décision clinique.  La raison principale de son existence est la croissance exponentielle du nombre de publications scientifiques. Pour trier l’information et aller chercher celle qui est pertinente dans un cas spécifique, il est nécessaire d’avoir une méthodologie.

La pratique basée sur les données probantes, au centre de l'expertise clinique, des préférences du patient et des données scientifiques

Dans le cadre de la musicothérapie

Se baser sur des pratiques dont l’intérêt est prouvé scientifiquement permet de trouver une nouvelle légitimité à la musicothérapie. Cela lui permet de s’insérer plus naturellement dans une équipe pluridisciplinaire, et de mieux identifier son « segment professionnel », c’est-à-dire ses domaines de compétences. 

Cela permet aussi au professionnel de faire évoluer sa pratique clinique en même temps que les avancées dans son domaine, ainsi que dans ceux ayant potentiellement un impact sur notre conception de la musicothérapie.

Ce sont d’ailleurs de recherches sur les effets de la musique sur le cerveau dont découlent les différentes techniques de la neuromusicothérapie. Une veille informationnelle permet ainsi de déterminer la pratique la plus adaptée, au plus près des besoins des patients accompagnés. C’est une ligne de conduite qui constitue actuellement ce que nous avons de plus proche des recommandations de bonnes pratiques.  

Conclusion

Ainsi, pour le formuler autrement, la médecine fondée sur les preuves est l’utilisation consciente et raisonnable des meilleures preuves scientifiques actuelles dans la prise de décisions concernant le traitement de chaque patient.

Plus concrètement, au lieu d’examiner régulièrement le contenu de douzaines de revues à la recherche d’articles intéressants, la médecine factuelle suggère d’axer notre lecture sur des questions liées aux problématiques spécifiques des patients. C’est ainsi que l’on va pouvoir « convertir l’exercice abstrait de lecture et d’évaluation de la littérature en un processus pragmatique d’utilisation de la littérature au bénéfice des patients tout en élargissant la base de ses connaissances ».

Source :

Masic I, Miokovic M, Muhamedagic B. Evidence based medicine – new approaches and challenges. Acta Inform Med. 2008;16(4):219–225. doi:10.5455/aim.2008.16.219-225
Revenir à l’Accueil

Publié par Neuromusicothérapeute Administrateur

Laisser un commentaire